Gourmand·Plats

Pâté de Pâques berrichon

L’autre tradition familiale chez moi, après la brioche de Pâques arménienne, c’est le pâté de Pâques du Berry. Et oui, drôle de mélange que des origines arméniennes et berrichonnes!

Le pâté de Pâques, on en mange depuis toujours. C’est ma grand-mère qui régalait tout le monde pendant des dizaines d’années mais à présent qu’elle a 95 ans (tout de même), elle ne peut plus s’afférer en cuisine. J’ai donc repris la tradition et je me réjouis tous les ans de cuisiner ce délice pour toute la famille. Il n’est évidemment pas aussi bon que celui de ma mamie mais il s’en rapproche.

Je prends le temps de faire une pâte feuilletée maison qui est bien meilleure que celle du commerce et dépourvue de tous conservateurs et autres cochonneries, mais vous pouvez très bien acheter une bonne pâte feuilletée du commerce ou en commander chez votre boulanger.

Ingrédients (pour 6 à 8 personnes):

  • une pâte feuilletée
  • 400g de chair à saucisse
  • 3 oeufs
  • 1 jaune d’oeuf

Faire cuire préalablement les oeufs pour obtenir des oeufs durs. Les laisser refroidir puis les écaler.

Etaler la pâte feuilletée afin d’obtenir un rectangle.

Répartir la chair à saucisse sur une moitié du rectangle de pâte feuilletée en laissant environ 1cm de libre sur les bords, ce qui permettra de venir refermer le pâté.

Couper les oeufs en deux et les déposer côte à côte au centre de la chair à saucisse.

Rabattre la moitié de pâte feuilletée libre sur la partie avec la chair à saucisse et les oeufs. Bien appuyer pour fermer les bords.

Battre en omelette le jaune d’oeuf et badigeonner le pâté de Pâques, ce qui lui donnera une belle couleur à la cuisson.

Enfourner environ 30 minutes à 180°C. Il faut que le pâté de Pâques soit bien doré.

Le déguster chaud accompagné d’une salade verte, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *